• Demande

  • Fermer
Retour aux articles
Le bonheur au travail, un facteur de croissance pour votre activite

Le bonheur au travail, un facteur de croissance pour votre activité

Transformation digitale, expérience client, technologie… autant de concept pour développer votre entreprise. Mais êtes-vous sûr de ne pas oublier l’essentiel ? Vos salariés et collaborateurs.

Le bonheur au travail s’est développé ces dernières années pour se hisser parmi les sujets piliers des thématiques RH.
A défaut de pouvoir vous donner la recette parfaite pour rendre vos salariés heureux et pleinement motivés, nous vous proposons de découvrir l’importance du plaisir au travail et comment être en capacité de le mesurer via des études spécialisées.

Bonheur au travail facteur de performance

Vous vous dites certainement qu’il y a d’autres enjeux bien plus importants pour votre activité que le bonheur au travail. Effectivement, les ventes, le service client, le marketing sont des éléments essentiels. Mais ces enjeux ne peuvent être optimisés qu’à partir du moment où les salariés qui occupent ces postes sont heureux dans l’accomplissement de leur travail.

Ce qui est bon pour vos salariés est bon pour votre entreprise ;

Un salarié heureux est un élément crucial pour votre activité, il est :

  • 2 fois moins malade
  • 6 fois moins absent
  • 55% plus créatif
  • 9 fois plus loyal

Mener une stratégie d’écoute de vos collaborateurs

La performance de votre entreprise repose en grande partie sur l’engagement de vos salariés.
Mais concrètement comment mesurer cet engagement ?

On parle très régulièrement de parcours client, mais ce concept fonctionne également en interne : le parcours salarié. Il s’agit de réaliser des mesures à des moments précis de la vie du salarié que vous jugez cruciaux.
Généralement la mesure du parcours salarié est très utile pour suivre l’évolution du collaborateur dans l’entreprise. Il peut être intéressant par exemple de connaitre le sentiment du salarié au bout d’un mois, au bout de 6 mois puis au bout d’un an. Vous pourrez ainsi suivre l’évolution de ce dernier puis réagir rapidement et à chaud dès que le salarié en éprouve le besoin. Cela donnera à votre entreprise plus d’agilité.

Mais souvent avant de mettre en place la mesure du parcours salarié, il convient de poser les choses via une Etude de Climat Social. Seule celle-ci pourra vous permettre de bien appréhender vos problématiques, par exemple :

  • Connaitre l’image interne de l’entreprise pour mieux la valoriser ;
  • Comprendre les sources de motivation du personnel ;
  • Améliorer les outils et les modes de management ;
  • Mesurer l’engagement et l’adhésion des salariés ;

 

Mettre en place des études de climat ou baromètre social vous permettent de mettre en évidence des axes de progrès pouvant améliorer de manière significative la motivation de vos salariés. Et qui dit salariés motivés dit croissance des performances.

Par cette écoute, vous montrez également à vos salariés que leur avis est pris en compte, qu’ils sont écoutés. (Voir l’exemple)

Le bonheur au travail est une des composantes de la croissance de votre entreprise. Certains l’ont d’ailleurs déjà compris. Si bien que depuis quelques années de nouveau métier font leur apparition : Chief Happiness Officer (CHO). « Le Chief Happiness Officer a pour objectif de créer des conditions dans lesquelles les salariés vont trouver du bien-être. Mieux encore, du bonheur. ».

On parle également de plus en plus de nomadisme numérique ou de mobilité connectée. Cela consiste à utiliser les nouvelles technologies sans fil pour effectuer un travail à distance. Les nomades numériques travaillent donc de n’importe où à condition d’avoir une connexion internet.

Mais avant de bouleverser l’organisation de votre activité, il est important que vous preniez le temps d’étudier le climat social de votre société. Ce n’est qu’après avoir réalisé cette étape que vous pourrez travailler sur vos axes de progrès.

 

Partagez l'article
Inscrivez-vous à notre newsletter
Haut